S’il y a bien une chose que je m’étais promise de ne pas faire ic, c’est de prêcher une foule de convertis. Pourquoi perdre du temps et de l’énergie à encenser un album que tout les amateurs ont déjà acheté ?

Donc, si vous êtes un gros amateur du groupe Death From Above 1979, cette recommandation ne s’adresse strictement pas à vous. Par contre, si vous n’avez jamais entendu parler de ce groupe, assoyez-vous bien comme il faut car ce que vous allez lire (et entendre) pourrait vous jeter par terre!

En tenant pour acquis que ceux qui lisent ces lignes n’ont aucune idée de ce que DFA 1979 veut dire, j’ai comme mission de vous donner trois bonnes raisons pourquoi l’album «The Physical World» doit absolument faire partie des albums que vous écouterez en 2014.

Il a fallu 10 ans à Death From Above 1979 avant de sortir «The Physical World»

 

Après le succès connu par leur premier album «You’re a Woman, I’m a Machine», Death From Above 1979 n’a vraiment pas battu le fer pendant qu’il était chaud. Le groupe est parti en tournée autour du monde et a fini malheureusement par se séparer.

Après plusieurs années, les membres du duo se sont réconciliés et sont partis en tournée à travers le Canada. Il faut croire que la chimie n’a pas pris de temps à se réinstaller entre les deux musiciens car des nouvelles idées de chansons sont nées de cette brève tournée.

Et voilà! «The Physical World» prenait enfin forme, près de 10 ans après la parution de leur premier album. Cette grande aventure fait même l’objet du documentaire «Live After Death From Above 1979» que vous pouvez écouter sur Viemo.

 

 

Un style musical unique : le dance-punk

 

En 2004, DFA 1979 a créé une onde de choc avec son premier album au style peu connu : le dance-punk. Véritable percé dans la musique alternative, le groupe en a surpris plus d’un avec ce nouveau genre.

Après avoir fait preuve d’autant d’innovation avec leur premier album, comment Death From Above 1979 allait pouvoir nous épater avec leur deuxième album ?

Personnellement, j’avais de très grosses attentes, mais j’étais quand même réaliste. J’avais un très gros doute quant à la direction qu’allait prendre DFA 1979, surtout après avoir écouté le premier extrait «Trainwreck 1979».

Mais en écoutant «The Physical World», dès les premières notes de la première chanson, tous mes doutes ont été écartés et à mesure que l’album avançait, mes très grosses attentes ont été comblées et même dépassées!

Death From Above 1979 s’est renouvelé sans se dénaturer. On reconnaît toujours leur son unique, mais le groupe a fait un travail colossal pour le peaufiner à un point tel que «The Physical World» n’a plus ce petit côté abrasif qu’on retrouvait sur «You’re A Woman, I’m A Machine».

 

«The Physical World» est un album extrêmement bien balancé

 

Le résultat : un deuxième album accessible à un public plus large mais qui ne déplaira pas aux amateurs de longue date. Un album extrêmement bien balancé sur lequel s’alternent :

Des excellentes chansons dance-punk comme «Cheap Talk» : 

 

En passant par des balades comme «White is Red» :

 

Ou encore des chansons plus fidèles au son original du groupe, comme l'extrait «Government Trash» :

 

 

Conclusion

 

«The Physical World» est un album qui plaira aux amateurs de musique alternative en général. Son style inventif et sa diversité en fait un disque qu’on aime écouter d’un couvert à l’autre. Sans longueur ni remplissage, chaque chanson a son caractère unique et elles s’enchaînent de façon brillante.

Si vous ne connaissiez pas Death From Above 1979 et vous avez aimé les trois extraits présentés plus haut, courrez vous procurer «The Physical World». Après quelques écoutes, vous allez sûrement en demander encore plus alors vous pourrez vous attaquer à «You’re A Woman, I’m A Machine» ; en espérant ne pas avoir à attendre encore dix ans avant d’avoir le troisième album …

Je donne à «The Physical World» la plus haute note car cet album sera dans la course pour le titre du meilleur album de l'année 2014.

Cliquez ici pour acheter sur iTunes

Cliquez ici pour acheter en disque vinyle ou compact

Les derniers bons stocks