Le début des années 2000 a été marqué par une «renaissance» garage-rock. Ce nouveau mouvement a redonné un souffle à la musique puisque plusieurs des groupes instigateurs ont connu un certain succès et même que quelques-uns d'entre eux ont réussi à atteindre les ondes des stations de radios commerciales.

Ces groupes avaient tous un point en commun, autre celui d'être bourré de talent. Leur nom commençait tous par «The», peut-être en hommage au vieux groupes rock comme «The Beatles» ou «The Rolling Stones».

Voici pour ce mix du jeudi un hommage à ces groupes de garage-rock
dont le nom commence par «The».

The White Stripes - Fell in Love With a Girl

The White Stripes a créé une onde de choc en ignorant la formule du classique «groupe rock» pour former un des premiers «duo rock». Une guitare et une batterie ; pas besoin de bass ni d'un deuxième guitariste quand on a autant de talent et de la vision comme Jack White.

The Strokes - Hard to Explain

À l'opposé de The White Stripes, The Strokes est un groupe rock très traditionnel. Beaucoup de musiciens et beaucoup de cheveux longs. Mais la tradition s'arrêtait là puisque la musique de The Strokes qui est très machinale, presque robotique, n'avait rien de commune au rock des belles années.

The Vines - Get Free

Le groupe australien The Vines avait surprit tout le monde avec son premier single Get Free qui ressemblait à un mélange parfait entre Nirvana et The Beatles.

The Hives - Hate to Say I Told You So

Après un début plutôt modeste sur l'étiquette punk-rock suédoise Burning Heart Records (Millencolin, Randy, Refused), The Hives a connu un succès planétaire avec on deuxième album Veni, Vidi, Vicious.

The Killers - All These Things That I've Done

Arrivé plus tard après le passage des quatre autres groupes, The Killers a quand même surfé sur la vague du garage-rock avec une musique peut-être plus accessible.

Les derniers bons stocks