Si vous êtes un amateur de punk-rock, la semaine du 27 octobre 2014 pourrait être une des plus belles semaines de l’année. C’est pendant cette semaine qu’on pourra enfin écouter les nouveautés tant attendues de deux véritables monuments du genre : Rancid et Lagwagon.

Rancid - … Honor is All We Know

Rancid_Honor_Is_All_We_Know_Album_Artwork

Après plus de trois ans d’attente, voici enfin «… Honor is All We Know», le fameux huitième album de Rancid. D’abord annoncé pour 2012, le groupe a décidé de repousser la sortie de l’album car les membres étaient déjà fort occupés avec leurs side-projects respectifs.

Rancid a été très généreux en rendant public un bon nombre de chanson avant la sortie de l’album, le diffusant même au complet gratuitement il y a quelques jours.

 

Après quelques écoutes, je peux vous affirmer que Rancid a fait un bond en arrière. «… Honor is All We Know» est comme un album qui aurait pu sortir entre «Let’s Go» en 1994 et «… And Out Comes the Wolves» and 1995. Malgré que j’adore quand un groupe se renouvelle sans cesse, un bon retour aux sources ne fait jamais de tort.

Rancid fera sûrement plaisir à ses admirateurs du tout début avec cet album à saveur plus rock que punk, mais on dirait que les membres du groupe se sont d'abord fait plaisir à eux-mêmes et ça se ressent du début à la fin.

Cliquez ici pour acheter «... Honor is All We Know» sur iTunes

 

Lagwagon - Hang

lagwagon-hang-cover

Un autre album qu’on attendant avec impatience : le huitième album de Lagwagon, un premier après un silence de neuf ans.

Lagwagon n’a pas vraiment besoin de présentation mais je vais quand même en faire une brève description ici car se sont mes tantes qui sont mes plus fidèles lectrices et j’imagine qu’elles n’ont pas la moindre idée de qu’est-ce qu’est Lagwagon. Alors si vous n’êtes pas un des mes tantes, veuillez sauter le prochain paragraphe.

Lagwagon est un groupe punk-rock de la Californie qui roule depuis plus de vingt ans. Il a été, au côté de Nofx, Millencolin et Rancid, parmi les groupes qui ont marqué la scène punk-rock des années 90.

Le premier extrait «The Cog in the Machine» a pris tout le monde par surprise avec son style très hard. Est-ce que Lagwagon avait basculé du côté obscur de la musique metal ? Nous avons eu la réponse quelques semaines plus tard quand le groupe a publié leur deuxième extrait «Burden of Proof / Reign».

Lagwagon oeuvre encore dans le milieu du punk-rock et il le fait bien. Le reste de l’album est à l’image de cet extrait. Le groupe joue avec sa rapidité et sa précision légendaire et la qualité des textes nous démontre que le chanteur Joey Cape n’a pas perdu la main pour écrire ces paroles qui touchent sans tomber dans les clichés.

Cliquez ici pour acheter «Hang» sur iTunes

 

The Smith Street Band - Throw Me In The River

the-smith-street-band-throw-me-in-the-river

Après Rancid et Lagwagon, j’espère qu’il vous reste un peu d’attention (et un peu d’argent) pour vous intéresser au groupe australien The Smith Street Band. J’ai découvert ce groupe l’an dernier avec leur EP «Don’t Fuck With Our Dreams» que j’ai adoré.

The Smith Street Band mélange le punk-rock, le post-hardcore et un peu de emo dans un cocktail aux saveurs complexes et recherchées. La structure de leurs chansons offre beaucoup de rebondissements alors on ne s’ennuie jamais, et ce, chanson après chanson.

«Throw Me In The River» est leur troisième album et il a été produit par la légende Jeff Rosenstock (du groupe Bomb The Music Industry!). Une superbe évolution par rapport à leur dernier EP.

Le seul défaut de cet album est d’être lancé la même semaine que les nouveaux albums de Rancid et de Lagwagon, mais c’est un peu mon travail de faire ressortir de tel bijou et je compte sur vous pour donner à The Smith Street Band toute l’attention qu’il mérite.

Cliquez ici pour acheter «Throw Me In The River» sur iTunes

Les derniers bons stocks